le site qui rassemble l'info libre et diversifiée (168 sources) sur le nucléaire (1113 articles à ce jour) pour vous permettre de voir clair... par vous-même...
Tags
 
Réseaux
Contribution financière du secteur nucléaire - L’aval de la cour constitutionnelle nous oblige à mieux garantir la sécurité juridique pour les années à venir
Source :
 
Auteur : Muriel Gerkens. Photo : © Science Photo Library

La cour constitutionnelle a jugé que la contribution de 250 millions du secteur d’énergie nucléaire versée au budget 2008 n’était aucunement excessive. La cour a précisé que cette imposition était autorisée car elle était destinée à améliorer la politique énergétique de la Belgique. Concrètement, cela signifie que ce paiement de 250 millions reste dans le budget 2008. Pour les écologistes, cette bonne nouvelle signifie donc qu’il n’y a aucun problème juridique à réclamer les bénéfices indus réalisés par le secteur nucléaire et qui s’élèvent à deux milliards d’euros par an pour l’ensemble du parc nucléaire belge.

En 2008, le gouvernement belge avait fait le pari de réclamer une partie, insuffisante aux yeux des Verts, de ces bénéfices de manière ponctuelle et arbitraire. En jouant avec le feu, il s’exposait donc à ce que cette décision soit juridiquement cassée. C’est pourquoi Ecolo et Groen ! avaient déposé des propositions de lois pour capter ces bénéfices de manière sûre et structurelle au profit du secteur des énergies renouvelables.

En décembre 2009, l’Etat belge a de nouveau réclamé une contribution aux producteurs nucléaires, toujours via une loi programme fourretout et cette fois sans même attribuer cette recette à des budgets énergétiques puisque ces 250 millions iront au budget général de l’Etat. Vu cette non affectation, un nouveau recours pourrait à nouveau fragiliser cette recette.

Les écologistes sont d’avis, comme la Cour, que les recettes générées par cette contribution nucléaire doivent être attribuées à des projets énergétiques, ce qui n’est pas le cas de la contribution 2009 du secteur. En décembre en effet, l’Etat belge a réitéré la taxation des bénéfices des producteurs nucléaires, toujours via une loi programme « fourre tout », mais cette recette a été attribuée au budget général de l’Etat. L’inquiétude concernant la sécurité juridique de la contribution de 2009 subsiste donc.

Pour les Verts, il faudra tenir compte de cette décision judiciaire pour les négociations à venir avec le secteur nucléaire. A l’heure actuelle, le protocole d’accord conclu entre la Belgique et GDF-Suez n’a aucune valeur juridique et fait face à de très nombreuses questions de la Commission européenne. Pour assurer la contribution de GDF au budget énergétique de l’Etat, il faudra donc la fixer solidement dans une loi et il faudra surtout que le gouvernement tienne d’abord compte des intérêts du consommateur et pas de ceux du secteur nucléaire, déjà largement favorisé grâce au prolongement de l’activité de ses plus vielles centrales.


Retour au début
 
chrono
des thématiques
Rente
A côté de la propagande éhontée du forum nucléaire - L’irresponsabilité du secteur nucléaire se chiffre en centaines de millions
 
 
Energie
Japon : les premières relances de réacteurs nucléaires repoussées à l’hiver
 

voir (220)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partis verts
Ecolo : « L’énergie nucléaire est le problème, pas la solution »
 

voir (88)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Autorités
Belgique : quelques heures pour éviter un nouveau Tchernobyl
 

voir (265)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Renouvelables
Le Japon ne peut se passer du nucléaire
 

voir (134)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Opérateur
L’opérateur de la centrale veut rejeter l’eau décontaminée dans l’océan
 

voir (208)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Investissement
Tokyo pourrait débloquer au moins 100 millions de plus pour Fukushima
 

voir (58)
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sortie du nucléaire
un site d’Etopia

Nous sommes tous de Fukushima

Le 11 mars 2011, le monde a basculé.

Bercé par la petite musique du lobby nucléaire, nous avions, comme dit Olivier Deleuze, confondu improbable et impossible. Après Fukushima, la réplique qu’on nous sert depuis 40 ans - "le risque zéro n’existe pas" - a pris une autre dimension. Même le premier ministre japonais déclare aujourd’hui que "le Japon a succombé au mythe de la sureté nucléaire".

Lire la suite

A propos des droits d’auteurs
 
 
La contribution
des verts
au débat :
Etopia
ECOLO
Partis verts
GEF
Heinrich Böll Stiftung
 
Notre sélection :
Les incontournables
 
Réseaux
Recherche
Recherche via les 411 tags :

Sources :

 
 
Proposer un article :