etopia
L’EUROPE, C’EST NOUS !
 
 
Autres articles
La convergence des luttes environnementales et sociales en Europe et en Belgique
Ecologie : la révolution parallèle est en marche
L’EUROPE, C’EST NOUS !
Europe et écologie ou comment renouer avec une action politique qui transforme le réel
POLITIQUES DE L’ESPÉRANCE
Ecologistes : vers une pensée complexe sur la Chine
Quelque chose de pourri au Royaume de France
rubrique
 
Autres articles
Restreindre nos libertés au nom de la sécurité ?
L’EUROPE, C’EST NOUS !
 
Derniers articles de cette rubrique
Molenbeek, miroir du monde
Ecolo, la démocratie comme projet
Gènes, pouvoirs et profits
Générations vertes
L’EUROPE, C’EST NOUS !
Les temps changent. 12 propositions pour une transition juste
Hymne pour une Europe insoumise
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Manifeste convivialiste
Ugo Sasso : une force de la nature disparaît
Note de lecture : l’hiver de la démocratie ou le nouveau régime, de Guy Hermet
Pour un nouvel imaginaire politique
publications - Livres
L’EUROPE, C’EST NOUS !
Biens communs, comment (co)gérer ce qui est à tous ?
publications - Analyses
Tout autre chose : déjà un an
publications - Notes, traductions…
La pensée française à l’épreuve de l’Europe
Le Plan C (Citoyens) pour l’Europe
publications - Livres
L’EUROPE, C’EST NOUS !
Hymne pour une Europe insoumise
publications - Analyses
Une vision de l’Europe
Et si le Brexit était une bonne chose pour l’Europe ?
Crise des réfugiés et Union européenne
 
mots
Photo
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Alors que l’édifice européen est attaqué de toutes parts, cet essai veut montrer qu’il existe une ligne de crête entre l’eurobéatitude des fédéralistes et l’europhobie des nationalistes.

C’est peu dire que l’Europe a mauvaise presse ces derniers temps, Bruxelles apparaissant comme le chaudron de sorcière où se mitonnent l’austérité et la mise sous tutelle des peuples. Rien de nouveau, dira-t-on. Sauf qu’avec la crise, la critique de ce processus politique complexe qu’est l’Union européenne connaît une radicalisation croissante, particulièrement en France.

Or, nous disent les auteurs, « l’Europe, c’est nous ! » C’est à nous de nous mobiliser et de réclamer « notre » projet européen, loin d’un néolibéralisme destructeur. Les droits fondamentaux, civils et sociaux dont nous jouissons ont été conquis au cours des trois derniers siècles dans un cadre national.

Serons-nous, Européens, capables de les défendre et de les approfondir dans un cadre plus large ? Tel est le défi présenté par cet essai, qui nourrit l’ambition de remettre quelques pendules à l’heure – ou l’église au milieu du village, comme disent les Allemands.

144 pages, prix public : 12 euros
En librairie le 10 avril 2014
ISBN : 978-2-36383-131-6


©©